Rêver le Mile End

Le CCME invite les résident.es du Mile End à imaginer leur quartier. Cinq thèmes sont au coeur de cette démarche :

  • Se loger dans le mile end
  • Vie culturelle et patrimoine
  • Activités, sports et loisirs
  • Imaginer le Parc sans nom
  • Rêves et préoccupations

Cette réflexion a été lancée lors d’un café citoyen qui s’est tenu le 17 mai 2022, puis s’est poursuivie lors du 40e anniversaire du comité, le 26 octobre 2022. Les sujets qui préoccupent, les envies des citoyen.es pour leur quartier sont nombreux et très diversifiés. Certaines solutions sont plus faciles à mettre en œuvre que d’autres, mais toutes nécessitent que nous nous y intéressons. Ce sont désormais des sous-comités qui se penchent sur les cinq thèmes identifiés.

Voici les idées qui ont émergées, par thème, présentées sans trop d’édition afin de permettre de continuer la réflexion : 

Se loger dans le Mile End 

Les problèmes identifiés concernant le logement sont bien connus et affectent grandement le Mile End et ses résidents. Il s’agit de la spéculation immobilière, de l’abordabilité des logements, de la disparition de logements à cause des locations à court terme telles AirBnB et VRBO ou de la transformation de plex en propriétés unifamiliales ou indivises, des reprises illégales, de la hausse substantielle de la valeur des propriétés. Il a aussi été question du manque de mixité socio-économique et culturelle du quartier et de la détérioration des immeubles.

Plusieurs des solutions identifiées sont du ressort des gouvernements provincial et fédéral et de la Ville de Montréal :

  • Mettre fin au monopole du logement (consortium, compagnies, chiffrées)
  • Plus de lois encadrant les hausses de loyer
  • Registre des baux obligatoire
  • Financement de logements alternatifs
  • Incitatifs pour occupation et entretien
  • Politiques rigides à l’égard des locations court termes (VRBO, AirbnB)
  • Meilleur financement des comités logements
  • Construction de nouveaux logements dans densité
  • Volonté politique
  • Meilleure communication entre les acteurs
  • Amendes plus élevées pour les locations à court terme illégales
  • Rezonage pour accroître la mixité
  • Sensibilisation citoyenne face aux différents projets et problèmes

D’autres relèvent de l’initiative citoyenne et communautaire

  • Logements alternatifs abordables, autres que coop.
  • Cession de bail
  • Rencontres entre locataires
  • Syndicat des locataires
  • Priorisation des groupes intergénérationnels ou usage mixte
  • Fiducies
  • Législation municipale pour limiter les transformations
  • Protection et promotion du droit au logement
  • Accompagnement des nouveaux arrivants pour connaître leurs droits
  • Meilleur soutien pour les locataires
  • Rôle des propriétaires

Vie culturelle et patrimoine 

La perte des lieux de spectacles musicaux, le Bain Saint-Michel fermé depuis plusieurs années, la détérioration de l’église St Michael’s, la sous-utilisation de bâtiments patrimoniaux, le manque de connaissance de l’offre, le manque d’espace pour les services communautaires ou la difficulté des artistes à atteindre les exigences d’assurance responsabilité civile pour bénéficier des programmes des spectacles dans les lieux publics, sont autant de problématiques soulevées.

Plusieurs solutions ont été identifiées :

  • Utiliser le Rialto pour des activités communautaires et artistiques (loué par l’arrondissement)
  • Utiliser l’ancien Entrepôt 77 pour la culture
  • Chercher le multifonctionnel : culture et commercial, etc.
  • Fête de quartier culturelle
  • Sortir les arts dans la rue, fermer la rue (ex. les artistes visuels logés dans les megastructures — sur la rue Casgrain)
  • Fermer la rue Casgrain pour les usagers nocturnes du Parc sans nom 
  • Augmenter la publicité/promotion (ex. les gens ne savent pas que des spectacles sont offerts gratuitement/à faible prix par les écoles de la scène au sud de boul. Saint-Joseph)
  • Répertorier des infrastructures culturelles
  • Assurance de responsabilité civile offerte par l’arrondissement 
  • Utiliser les espaces dans les bâtiments patrimoniaux pour les services communautaires
  • La Maison de la culture du Plateau Mont-Royal devrait louer des espaces pour offrir programme satellite (comme le font plusieurs autres Maisons de la culture, ex. Marie-Uguay)
  • Reprendre la veille au sujet du bain saint-Michel.

Activités, sports et loisirs

Le manque d’infrastructure, d’équipements communautaires et sportifs (intérieur et extérieur, notamment pour les adolescents) et de locaux pour les organismes qui offrent des services aux familles et aux jeunes a été largement décrié. Le YMCA n’est pas accessible (l’abonnement est cher) et les heures de longueurs et de bains libres de la Ville y sont réduits. Ce sentiment est renforcé par la fermeture de l’aréna depuis plus de deux ans et les espaces verts limités. De plus, il semblerait y avoir un manque de communication autour des endroits et des ressources  disponibles.

Plusieurs solutions ont été identifiées :

  • Gratuité au YMCA autre que la piscine et augmenter le nombre  d’heures de piscines gratuites + La Ville devrait fournir les sauveteurs
  • Piscine à l’extérieur au centre du Mile End
  • Activités liées à la reconnection de la nature
  • Équipements sportifs extérieurs pour adultes.
  • Pistes cyclables pour les enfants qui commencent à pédaler comme au parc Lafontaine.
  • Profiter davantage de l’espace de la bibliothèque, 2e et 3e étage pour offrir des loisirs à différents groupes d’âge
  • Pétition aréna Saint-Louis https://www.change.org/ArenaSaintLouis
  • Terrains multisports : un espace avec plusieurs lignes permettant d’accueillir plusieurs jeux (basket, soccer, etc. – par exemple entre le parc Lhasa et le parc sans nom)
  • Ouvrir plus les quelques espaces de loisirs qui existent : salles de la bibliothèque, aréna Saint-Louis, locaux des écoles
  • Création d’un centre communautaire sur l’exemple du centre Milton-Parc
  • Diffuser les activités par infolettre, voir Mon Mile-End.
  • Mettre les informations / Infolettres dans les dépanneurs, cafés, magasins, bars, etc.
  • Accès aux toilettes dans les parcs publics
  • Endroits sécuritaires pour marcher

Imaginer le Parc sans nom

Les personnes résidant à proximité dénoncent le climat qui règne au parc sans nom la nuit : nuisances sonores, la criminalité, incivilité, feux d’artifices, malpropreté. Ces problèmes ne portent aucunement sur la fréquentation du lieu aux heures normales, qui est d’ailleurs plutôt appréciées. Il semble d’ailleurs important de garder un lieu ouvert à tous, où il est possible de s’adonner à différentes activités (bain de soleil,…) et de se rencontrer simplement.
 

Voici des idées identifiées :

  • Installer des poubelles, les vider,  inciter à ramasser
  • Installer de la signalisation,de l’ éclairage, de l’affichage
  • Redonner un nom
  • Faire des patrouille et de la médiation
  • Faire appliquer les règlements municipaux des parcs
  • Installer des activités : jeux d’échecs géants, etc.
  • Jardin communautaire urbain ouvert à tous hors sol
  • Parc à chiens (abreuvoir, jets d’eau) — permettrait de garder le parc Lhasa propre
  • Terrain de soccer miniature – herbe synthétique.
  • Ouvrir plus à l’est (vers champ possibles) et skate park, fermer tronçon courbe de Bernard (et rue Cloutier) la nuit et inciter les gens à s’y retrouver– déplacer le party
  • Murs d’escalade sur piliers du viaduc (sécuritaire)
  • Revoir le politique des parcs de la Ville
  • Micro-forêt – mettre des arbres et végétation
  • Avoir un programme estival, des événements cadrés avec des horaires.
  • Sentiers urbains
  • Transport STM 24/24
  • Faire un contact avec les organisateurs des partys

Plusieurs intervenants ont été identifiés : CDC PMR, Ville de Montréal/SPVM, Pop Montréal, Mouvement spontané citoyen, STM.

Rêves et préoccupations

Qu’il s’agisse des déchets devant les appartements et sur les rues commerciales, de l’utilisation du trottoir sans permis, de bruits excessifs des véhicules, de la traversée de la voie ferrée, de chantiers trop long, d’intersection mal conçue pour les piétons, d’un parc qui manque d’amour, de nombreuses préoccupations ont  été partagées. Et bien sûr des solutions, mais aussi des rêves. En voici plusieurs :

Déchets sur St-Viateur et Parc, déchets dans les aires verdies et plantées

  • Ajouter des poubelles et des bacs de recyclage
  • Augmenter le nombre de collectes
  • Appliquer règlements municipaux sur les déchets devant les commerces
  • Solliciter et impliquer les entreprises
  • Mile end Zéro déchets avec la participation des commerçants
  • Réunion publique — format World Café, mais avec les trois élu.e.s 
  • Vieillissement de la population du quartier : faire quelque chose pour les jeunes familles
  • Enjeu de l’expulsion du CPE Alexis le Trotteur
  • Augmenter le nombre de ruelles vertes

Bruits du skate parc

  • Installer des murets ou des panneaux acoustiques
  • Murs de bambou contre la voie ferrée.

Traverser la voie ferrée

  • passage à niveau
  • faire comme au-dessus du REM dans VMR

Tronçon Saint-Urbain / Van Horne

  • Viaduc trop souvent utilisé comme piste de course
  • Rendre Van Horne plus piéton friendly (plus de ligne jaune et de passages piétons)
  • Lignes jaunes
  • Rallonger le tronçon de béton pour ralentir la circulation et permettre de voir les piétons
  • Déplacer le feu Waverly, lumière 3 couleurs + bouton
    • Pétition des citoyens pour cette lumière.
  • Pancartes illuminées : indicateur de vitesse
  • Mauvaise indication sur les voies devant le métro rosemont suite à la modification des voies.
  • Déplacer le feu où? À la sortie du pont? Intersection de l’école?
  • Trajectoire de déplacement vers 2 garderies et un parc d’enfants (lhasa)

École Lambert-Closse sur Saint-Urbain : Bruit, pollution, sécurité

  • Jardin d’eau sur St-Urbain Ouest. Retombées environnementales, innovation, éducatif, identité du Mile End

Parc Lhasa

  • Jeux 
  • Toilettes accessibles 24/7 dans les parcs
  • Remplir le bac à sable
  • Endroit pour les poupons, tapis, tunnels, petits modules
  • Clôture plus haute derrière la colline
  • Entretenir la colline
  • Lutter contre les rats

Agriculture urbaine, Ubisoft, YMCA, Toits casgrain, en collaboration avec la MIS, org. Ahuntsic (vignes), Santropol Roulant, McGill, Ville de Montréal

Saint Laurent / de l’Arcade

  • Lignes jaunes

Bernard / Saint Urbain : lumière trop rapide

  • Allonger la lumière (pour les piétons)

Graffitis 

  • Endroit légal dédié pour le street Art
  • Effacer les graffitis (vandalisme) sur les commerces ou les maisons
  • Sensibilisation distinction graffitis / vandalisme / tag / muralisme
  • Dédier les espaces sous le viaduc Parc sans nom et skate park et passage sous la voie ferrée

Piétonniser St-Viateur et le maximum de rues

Bloc Party pour rencontrer nos voisins 

  • un we officiel de block party durant lequel chaque quadrilatère fait son block party. Tous les voisins dehors en même temps

Que la politique culturelle du PMR encourage 

  • la musique de rue
  • les citoyens à organiser des blocks partys dans leur bout de rue

Le travail se poursuit avec des sous-comités. N’hésitez pas à venir rêver le Mile End.

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :