Réunion – Passage à niveau


Compte rendu d’une rencontre exploratoire pour un passage à niveau piétonnier dans le secteur Mile End tenue le 4 mai 2010 à 9h au YMCA du Parc

Présences :

Noëlle Samson, CCME, Frédérik Froument, CCME, Richard Ryan, conseiller d’arrondissement PMR, Daniel Sanger, attaché politique arr. PMR, Johanne Lambert, organisatrice communautaire CSSS Jeanne-Mance, Alex Norris, conseiller de Ville, arr. PMR, Chloé Dodinot, Ubisoft, Claudine Schirardin, CCME, Claude Laurin, architecte chef de division à la Direction de l’aménagement urbain, des services aux entreprises et des affaires publiques, division de l’urbanisme, du patrimoine et des affaires publiques, Gilles Galipeau, urbaniste à l’arr. Rosemont La Petite-Patrie, Jean Décarie, urbaniste retraité, Isabelle Anguita, CCME.

Ordre du jour

  1. Présentation des participants
  2. Les raisons de cette première rencontre
  3. La problématique des passages à niveau
  4. L’état des lieux : où en est le dossier, dernières informations
  5. Quelques pistes pour faire avancer le dossier
  6. Qui fait quoi?
  7. Prochaine rencontre

Animation : Noëlle Samson

Prise de notes : Johanne Lambert

1. Présentation des participants

Noëlle Samson souhaite la bienvenue aux personnes présentes et les remercie de s’être déplacées. Membre du comité de coordination du CCME, active au CCME depuis plusieurs années, la question du passage à niveau revient de plus en plus souvent comme préoccupation chez les citoyens.

Un tour de table suit et les personnes expriment leur intérêt à travailler sur cette question.

Frédérik Froument, citoyen au Mile End, a rejoint le comité de coordination du CCME suite au forum de l’année dernière sur le quartier St-Viateur Est. Il coordonne le comité de travail sur le Champ des Possibles qui a élaboré un aménagement sur une friche au sud de la voie ferrée en considérant un lien avec le métro Rosemont.

Richard Ryan, a été impliqué au CCME dans l’organisation du forum et a été élu conseiller d’arrondissement lors des dernières élections municipales, se fait aborder à chaque semaine par quelques citoyens sur le passage à niveau et les contraventions qu’ils reçoivent.

Daniel Sanger, a été mandaté comme attaché politique pour travailler sur cette question de passage à niveau. A eu un contact avec le CP.

Johanne Lambert, accompagne le CCME depuis 2 ans au niveau de la démarche citoyenne entamée autour du forum St-Viateur Est.

Alex Norris, conseiller de ville à l’arrondissement PMR.

Chloé Dodinot, Ubisoft, 2000 travailleurs dont plusieurs empruntent la voie ferrée pour venir travailler à partir du métro Rosemont.

Claudine Schirardin, membre du comité de coordination du CCME, fondatrice du CCME en 1982, comité mis en place à partir des préoccupations des citoyens, plusieurs dossiers au cours des années (construction du nouveau YMCA, bibliothèque du ME, Rialto, ave du Parc, circulation, propreté etc.)

Claude Laurin, à la division de l’urbanisme à l’arr. PMR, rappelle le contexte du réaménagement du secteur St-Viateur Est dans le cadre des grands chantiers de Montréal 2025, en particulier le lien à faire avec le métro Rosemont et le réseau cyclable prévu dans les orientations de la ville. Aménagements en cours sur St-Viateur, tronçon sud. A invité M. Galipeau à venir à notre rencontre.

Gilles Galipeau, urbaniste à l’arrondissement voisin, Rosemont-La Petite Patrie. Impliqué dans le plan de mise en valeur du secteur Bellechasse dans le cadre du PPU (St-Denis, St-Laurent, Bellechasse, CP). Considère également l’implantation d’un passage à niveau. On peut voir le projet Bellechasse sur le site web de l’arrondissement Rosemont-La Petite Patrie.

Jean Décarie, urbaniste à la retraite et très actif sur différents projets, a été professeur en urbanisme à l’Université de Montréal, a travaillé à une politique des parcs pour le Ministère des loisirs en 1983 et par la suite sur le parc du Mont-Royal pour la ville de Montréal en 87. Il a participé à plusieurs études qui pourront nous inspirer au niveau des friches ferroviaires qui ont structuré le développement industriel de la ville, friches à être regardées dans une perspective véhiculaire mais aussi vernaculaire pour ressouder les quartiers.

Isabelle Anguita, membre du comité de coordination du CCME, souhaite un développement intégré tenant compte aussi de la culture, de l’habitation, souligne que les artistes aiment beaucoup les friches industrielles, le Mile End et plus particulièrement le secteur St-Viateur Est qui recense une concentration importante d’artistes. Le désenclavement du secteur aura un impact important sur tout le développement.

2. Les raisons de cette première rencontre

Dans le cadre des travaux du CCME entourant la réalisation d’un forum sur le secteur St-Viateur Est de l’année dernière et des différents chantiers en cours sur les priorités retenues, la problématique du passage vers la Petite Patrie et le métro Rosemont via la voie ferrée est ressortie à plusieurs reprises. Plusieurs citoyens se plaignent de recevoir de plus en plus de contraventions en traversant la voie du CP. Le comité de travail sur le Champ des Possibles a également élaboré un réaménagement tenant compte du lien à faire avec l’autre quartier et le métro Rosemoent. Dans les assemblées publiques, les citoyens amènent la préoccupation du passage et évoquent l’aménagement d’un passage à niveau comme étant une piste à regarder, plus qu’une passerelle ou un tunnel. Donc, le comité de coordination du CCME croit qu’il pourrait être intéressant de démarrer un chantier sur cette question, d’où cette rencontre ce matin.

3. La problématique des passages à niveau

Jean Décarie nous fait un topo important sur des recherches et travaux qui se sont échelonnés sur plusieurs années. Ce n’est donc pas nouveau cette problématique de passage à niveau. On y pensait il y a plus de 20 ans.

Il y avait un intérêt de la part du CP pour signer une entente sur les parties non occupées de son emprise ferroviaire. Partenariat Ville-usagers pour développer une société de gestion du réseau vert. Donc approche partenariale à privilégier avec le CP. Stratégie gagnante, avec appel à la préservation du patrimoine.

Projet pilote à Rosemont, négociations avec Jacques Côté, président CP pour l’Est du Canada. Mis au rancart lorsque Doré a perdu ses élections.

Au niveau de la ceinture bleue, les bretelles du Mont-Royal dégageaient des possibilités d’aménagement.

Jean nous présente 2 cartes pour le secteur.

En 92, une étude est faite sur l’identification des passages majeurs empruntés.

Le CP est à bout d’arguments car très peu d’accidents. Les trains de marchandises vont lentement, 30 km/hre.

En 92, 3 études de design de passage à niveau dont une pour St-Denis.

Bref, plein d’études sur lesquelles s’appuyer et à réactualiser. Travailler sur des solutions.

4. L’état des lieux : où en est le dossier, dernières informations.

L’arrondissement PMR a fait un relevé pendant 2 heures, à l’heure de pointe, un matin et a dénombré de 300 à 400 personnes qui traversent la voie ferrée.

Les passages utilisés varient en fonction du profil des utilisateurs. Le trajet le plus utilisé est autour des Habitations St-Vallier, au-dessus de St-Denis, coop du Laos, diagonale vers St-Viateur. Il faudrait additionner tous les passages.

Jean Décarie nous informe que les chiffres semblent être les mêmes que dans les études passées.

Ubisoft a fait un sondage sur le type de transport utilisé par les 2000 employés,

35% voiture

28-30% transport collectif, autobus (# 80,55,46) métro Laurier, Rosemont

30% transport actif (marche et vélo)

Exode vers banlieue parmi les travailleurs lorsqu’ils ont des enfants.

M. Galipeau : informé que le CP ne consentirait jamais à un passage à niveau. Aucun projet concret présenté à ce jour.

Q : Qu’en-est-il de la rumeur du non vouloir du CP?

Mme Deros, conseillère de ville du district Parc-Extension et présidente du conseil du patrimoine et de l’urbanisme à l’arrondissement Villeray-St-Michel et Parc-Extension a fait une demande pour un 2e passage près du Loblaw.

Discussions, négociations possibles mais développer un bon argumentaire et avoir la bonne stratégie .

La voie ferrée actuelle n’est clôturée que du côté nord.

Il ne serait plus question de cour de voirie non plus.

Selon Jean Décarie, la distance à privilégier entre deux passages est entre 300 et 500 mètres.

L’aménagement relève de la responsabilité de la ville. Le C.P doit être dégagé de cela.

Modalités : bail de 5 ans renouvelable, droit de passage négocié.

Ces terrains en friche n’ont pas de valeur, la valeur attribuée se situe selon le prix moyen.

Le CP n’acceptera pas de négocier des passages à niveau à la pièce donc on parlerait plutôt d’un projet pilote.

5. Quelques pistes pour faire avancer le dossier

Multiplier les occasions de passage entre les 2 quartiers dont des passages à niveau, minimalistes. Le 300 mètres est idéal. 1 à 2 passages.

3 secteurs sont ciblés : 1 autour de St-Denis ou Henri-Julien, 1 au nord de De Gaspé, 1 plus à l’ouest du côté de St-Urbain.

Dans un premier temps, organiser une rencontre avec M. Bergeron, responsable du plan d’urbanisme de Mtl., Denise Nepveu du CP, Jean Décarie, les maires des 2 arrondissements concernés et le coco du CCME. Discussion en comité restreint avant d’aller plus loin. Vérifier l’ouverture du CP et connaître leurs conditions.

Cette réunion pourrait-elle avoir lieu dans la semaine du 17 mai?

Le comité de travail se reverrait par la suite pour convenir des suites à donner.

Élaborer un plan de stratégie.

Projet pilote, CP = partenaire, aménagement lumineux vers le métro qui soit sécuritaire. Beaucoup de monde empruntent les différents passages. Canaliser le flux.

Faire connaître l’intention de développer le projet d’ici l’été. Marquer le regroupement.

Monter un dossier technique avec toute l’information dont nous disposons : les différentes études dont Jean nous a parlé, celle de l’INRS sur le secteur St-Viateur Est, PPU dans Rosemont la Petite-Patrie, potentiel d’employeurs/employés, recensement d’artistes, projets d’habitation dans St-Viateur Est, etc.

Niveaux différents : politique arr. PMR, visions des 2 maires (RLPP, PMR), service d’urbanisme, Ville-Centre, Ubisoft, société civile.

6. Qui fait quoi?

Jean fait un contact avec le CP, Noëlle convoquera la réunion du comté restreint.

Alex Norris parlera avec M. Bergeron.

7. Prochaine réunion

À convenir suite à la réunion du comité restreint.

Advertisements

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s